Le Laboratoire de Mathématiques de l'Université de Bretagne Atlantique

 

Il inclut trois sites universitaires : l' Université de Brest (UBA), l' Université de Lorient (UBS) et l' Université de Vannes (Université de Bretagne Sud, UBS) est en mesure de participer au Projet d'Education pour le Développement Durable de façon significative dans les domaines des Mathématiques Appliquées et des Expertises mathématiques, par exemple dans le domaine des probabilités et des statistiques, mais encore dans le traitement des images, qui constituent les pôles de recherche les plus importants du laboratoire.


Les Mathématiques sont  un élément incontournable, primordial, de l'Education pour le Développement Durable. Les domaines et les théorèmes mathématiques sont en effet appropriés à l'analyse et à la validation des contraintes propres à un modèle de développement environnemental durable ; il s'agit de trouver et d'appliquer les modèles d'écriture mathématique qui permettent de quantifier les consommables (énergie, papier, eau, oxygène, métaux, terres rares …) et de les réutiliser. Par exemple les statistiques sont indispensables dans la gestion du problème de l'eau potable dans les maisons, mais aussi dans le domaine du recyclage du papier. L'optimisation (qui inclut des théorèmes, des équations, des conditions mathématiques) résout la question de savoir comment utiliser moins de matières premières, moins d'énergie, moins d'eau, par exemple dans les usines, et plus généralement dans le secteur industriel. Le traitement des images quant à lui (qui inclut mathématiques et informatique) permet de déterminer le taux de pollution, permet l'étude de la biodiversité, permet d'analyser les images des satellites météo, donne des informations en agriculture (détermine par exemple s'il y a des maladies ou non sur le maïs, ou bien des insectes). D'une manière générale, les statistiques donnent des informations ; l'optimisation permet de déterminer les lois permettant d'utiliser moins de produits ou de matériaux, et les probabilités interviennent dans les statistiques, lesquelles utilisent les théorèmes de probabilités. Les mathématiques sont donc indispensables au Développement Durable puisqu'on utilise les mathématiques en physique, en chimie, en biologie, en informatique, en recherche scientifique, en sociologie, et, d'une manière générale, dans tous les domaines scientifiques. Par ailleurs, la théorie du chaos (qui utilise les équations différentielles) est indispensable dans l'étude du développement durable dans la mesure où l'on ne peut prévoir les choses qu'à court terme, les phénomènes basés sur les lois physiques pouvant avoir des comportements inattendus. Enfin, les modèles retrouvés peuvent s'étendre, à un échelon régional, aux domaines de : l'économie, l'utilisation des ressources rares, l'eau, la santé, l'énergie ...


De plus, les étudiants en Master peuvent également participer au Projet grâce à leurs expertises en modélisation mathématique, en recherche d'exploitation et optimisation, dans le traitement du signal et de l'image, ainsi que dans la conception assistée par ordinateur.


La concrétisation du projet CRE Bretagne est particulièrement intéressante en ce qui concerne les mathématiques appliquées. Elle est une excellente occasion de développer la modélisation ainsi que des outils mathématiques, et d'appliquer à l'industrie les méthodes et les techniques qui auront été ainsi développées.


Le cursus universitaire du LMBA est en conformité avec le schéma européen Licence, Master, Doctorat (LMD) ; la formation des étudiants concerne les Mathématiques pures, qui fournissent les théorèmes utilisés par les mathématiques appliquées, utilisées dans tous les secteurs du développement durable. De plus,le LMBA répond aux demandes de nombreuses industries dans des domaines très diversifiés, en France, en Europe et à l'étranger (Canada, Norvège ...), certaines de ces industries co-encadrant des thèses.