Evénements au Lycée Lesage

 

Série STIDD, année scolaire 2012-2013 : Projet Cogénération

 

Le principe de la cogénération  est de produire simultanément de la chaleur et de l'électricité.      
Grâce à cette production combinée, les pertes d'énergie se réduisent de manière significative. Ainsi, la cogénération permet d'économiser entre 15 et 20% d'énergie primaire par rapport à la production séparée de ces mêmes quantités de chaleur et d'électricité.

Le type de cogénération sélectionné est la cogénération par moteur, et la génération sélectionnée est la génération thermique. 


Une nouveauté pédagogique

Une collaboration entre la classe de 1ères STIDD et la classe de Terminales STIDD sur le Projet Cogénération a été envisagée. Une telle participation au projet des Terminales  nécessite une interaction et une action suivies entre les deux classes, ce qui est nouveau. Par la même occasion, les élèves de 1ères ont ainsi eu l'occasion de s'initier à une épreuve du Baccalauréat à fort coefficient en Terminales.
Il s'agit d'une interaction à forte communication, qui peut aussi s'élargir par une  interaction possible entre les trois spécialités de STI enseignées au lycée, interaction nécessitant communication et coopération.
Il s'est agi pour 2012-2013 d'une année d'expérimentation, d'autant que cette année a vu la mise en place de la série STIDD. Pour les élèves de la classe de 1ères STIDD, ce fut une année de découverte qui a permis l'ébauche d'un travail collaboratif inter-spécialités sur la base d'un système pluri-technique.


En classe de Terminales

Objectif du projet : obtenir une unité autonome de production d'électricité associée à une récupération d'énergie permettant le chauffage d'eau chaude sanitaire dans un habitat mobile ou un habitat isolé, dans une perspective d'économie d'énergie. Projet ambitieux pour des Terminales.

Difficulté rencontrée : le manque de moyens financiers qui fait que les sujets étudiés risquent de rester à l'état d 'études virtuelles de projets, sans donner lieu à des réalisations concrètes, quand ce public d'élèves est particulièrement intéressé par les réalisations concrètes. Néanmoins, les études sont abouties car elles permettent de dire si le projet est fiable ou non. 


Présentation de l'avancement actuel du projet (7 Mai 2013) par un groupe d'élèves de Terminales

Le choix du moteur s'est porté sur un moteur de hors bord qui dispose d'un système de refroidissement du moteur par l'eau. Il a été décidé d'ajouter un panneau solaire pour limiter l'usage du moteur ; panneau solaire inclinable à volonté pour s'adapter aux rayons solaires.
Le principe du couplage moteur/alternateur a nécessité la conception d'un adaptateur. Puis il a fallu concevoir un système de fixation du moteur, de l'alternateur, des trois batteries et du ballon d'eau chaude de 75 litres dans une remorque, l'ensemble devant être mobile, et régler le problème de la répartition du poids. Le travail s'est effectué en groupe, par répartition des tâches, chacun selon ses compétences.     
     

Impact sociétal du projet : un tel sujet d'étude peut laisser penser que l'approche de l'utilisation de l'énergie chez ces élèves sera modifiée dans leur vie d'adulte, dans le sens d'une attention à ne pas la gaspiller, et d'une incitation, autour d'eux, à en faire autant. 
     

Intérêt pratique du projet : un tel projet présente un intérêt certain car il offre des débouchés ; sa réalisation, relativement simple et de coût modéré, peut représenter une solution dans des régions reculées, en particulier dans des régions froides où l'autonomie énergétique est un problème. Ce procédé permet de produire 80 à 100 litres d'eau chaude par jour, ainsi que suffisamment d'électricité pour alimenter un frigidaire, une télévision, l'éclairage et l'utilisation modérée d'un ordinateur. Autrement dit des conditions de vie correctes.